Créer un site internet
Fete 2013

GROUPE ARCHÉOLOGIQUE DU MESMONTOIS

BILAN 2013

 

Cahiers du Mesmontois n° 86

2013

Le GAM fête ses 40 ANS

            Le Gam affichait cette année 40 ans d’existence. C’est en effet en 1973 que la petite équipe occupée depuis le mois de septembre 1966 à reconnaître le site de Mediolanum, convaincue de l’intérêt archéologique exceptionnel du site, décide de se constituer en association afin de sensibiliser la population locale à la reconnaissance et à la mise en valeur du patrimoine archéologique et plus généralement historique et géologique de la région de Mâlain.

           Elle se donne le nom de Groupe archéologique du Mesmontois en référence au MESMONTOIS, le nom ancien de ce qui correspond en gros aujourd’hui au Canton de Sombernon, et à sa vocation première, la recherche archéologique. Mais ses statuts précisent qu’elle a pour vocation la recherche, l’étude, la mise en valeur et la conservation du patrimoine local, qu’il soit archéologique, historique ou naturel.

          L’archéologie reste longtemps la marque de fabrique de l’association à travers nos fouilles du site de Mediolanum et de divers chantiers extérieurs (Remilly, Ancey, Sombernon, Seurre, Esbarres, Beire-le-Châtel…) ; mais le Gam voit très vite se réunir à lui des personnalités aux compétences variées qui lui permettent de s’affirmer très vite comme un acteur culturel reconnu. Nos conférences et nos publications archéologiques et d’histoire locale trouvent leur public; de nouveaux adhérents très actifs viennent s’agréger au noyau primitif ; l’association se constitue au fil des ans un patrimoine de terrains et de locaux à usage d’entrepôt, de musée et de lieu de vie propres à assurer la pérennité de son action.

Sans titre png1 1
Sans titre png2
Sans titre png3 1

          De 1968 à 1993, le site de La Boussière réunit ainsi chaque année en été une cinquantaine de jeunes – et moins jeunes ! – fouilleurs de toutes origines géographiques et sociologiques et sera la pépinière de bien des vocations archéologiques. De 1985 à la fin des années 90, c’est au tour du château de Mâlain de faire l’objet d’importantes campagnes de fouille qui le font sortir de l’oubli où la pauvreté des archives qui le concernent et l’abandon précoce de la forteresse l’avaient fait tomber.

          En bons archéologues soucieux de sauver le maximum de ce que notre démarche même de fouilleurs détruit nécessairement – cette mémoire ensevelie dans les sédiments que nous explorons et les vestiges mobiliers et immobiliers que ces derniers avaient jusqu’à notre intervention peu ou prou préservés des atteintes du temps et des hommes -, nous ne nous contentons pas de publier les résultats de nos recherches dans des revues spécialisées ou la collection des Cahiers du Mesmontois (près de 100 n° à ce jour !) créée par nous à cette fin ; nous restaurons les ruines que nous mettons au jour.

         C’est ainsi que nous obtiendrons l’inscription à l’Inventaire des Monuments historiques des fouilles de La Boussière. Mais c’est avec le château de Mâlain que nos compétences de restaurateurs pourront s’affirmer pleinement. Encadré par un Ingénieur et dessinateur remarquable - Michel Barastier, un maître sculpteur – Gauvain, un charpentier très professionnel – Sylvain Klein et un maçon aux doigts d’or – Marc Huygen, nous avons fait en 28 ans d’une ruine en passe de disparaître du paysage et de la mémoire des hommes un site visité chaque année par plusieurs milliers de visiteurs enthousiastes.

          Et si notre contribution à l’écriture de l’histoire locale a quelque peu diminuée depuis quelques années, cela est peut-être moins du à la disparition d’un certain nombre de nos auteurs qu’à l’émulation que nous avons suscitée. Plusieurs associations culturelles sont apparues dans la région qui ont repris pour leur commune (l’Hipaf à Fleurey) ou la région (Agey et ses environs) un de nos centres d’intérêt : nous ne pouvons que nous en réjouir et leur souhaitons très sincèrement longue vie.

Sans titre png4 1
Sans titre png5 1

          Après un hiver consacré pour le président à la consultation des archives départementales et à la rédaction de cette Histoire et Patrimoine de Mâlain qu’il s’est engagé à offrir au Gam pour son départ de la présidence de l’association, le ciel a bien voulu nous faire la grâce de se faire clément pour la FÊTE de RÉOUVERTURE du château Dimanche 14 AVRIL.

          Le succès a dépassé toutes nos espérances : plus de 1200 entrées payantes, sans compter les enfants, la totalité des boissons et des préparations de nos cuisiniers et cuisinières bénévoles épuisée avant même la fin des festivités… et divers problèmes d’intendance et de sécurité qu’il faudra anticiper à l’avenir. Le temps – le 1er week-end de soleil après un hiver désespérant… et avant un printemps qui s’avérera calamiteux ! –, une bonne communication en amont et les prestations de Mediev’Auxois ont assurément fait beaucoup pour le succès de cette journée.

Sans titre png6
Sans titre png7 2
Sans titre png8

          La FOIRE des SORCIÈRES le 2 JUIN n’a pas connu au château semblable affluence ; mais nous avons toutefois enregistré environ 1 millier de visiteurs, enfants compris. Il est vrai que les visiteurs avaient fort à faire dans le village et que la visite du château n’était pas comprise dans le billet d’entrée à la foire. C’est là assurément une question que le prochain bureau devra discuter avec les organisateurs de la foire. Un partenariat ne pourrait qu’être positif pour tous.

          Le Gam ayant été créé en 1973, nous ne pouvions évidemment laisser passer les 40 ans de l’association sans fêter l’évènement. L’ANNIVERSAIRE des 40 ANS du GAM a donc été fêté les 6 et 7 JUILLET. C’était l’occasion rêvée de réunir et honorer les « anciens » et de faire connaître aux nouveaux et aux futurs membres de l’association l’histoire du Gam, sa philosophie, ses projets pour le village et la région.

          Avec l’aide de la Mairie de Mâlain que nous remercions chaleureusement de son investissement, ce fut un vrai succès d’estime.

Sans titre png9 1
Sans titre png10 2
Sans titre png11 3

Le temps des discours

          Une centaine de Mâlinois et d’habitants du canton ont répondu le Samedi matin à l’invitation de la Mairie et du Gam : un hommage particulier à été rendu à Mlle Dieudé sans le don de laquelle l’opération de restauration du château n’aurait pu être engagée ainsi qu’à  Michel Barastier dont les superbes dessins et les conseils techniques ont tant fait pour la réussite du projet. Mais toutes celles et tous ceux de nos sociétaires qui nous ont quitté et nous avaient tant apporté n’ont pas été oubliés dans cet hommage, à commencer par Mme Yvonne Michea bien sûr mais aussi M. Conscience, M. Chausson, M. Dollé, Mme Feutray, M. Ganneval, M. Guibert, M. Lanier, M. et Mme Legoasgen, M. Mathieu. Charles Righetti et L. et L. Griffon n’avaient pu se joindre à nous ; mais ils n’ont pas plus été oubliés dans cet hommage que la dizaine d’ « anciens » qui avaient pu répondre à notre appel ainsi que les centaines de bénévoles qui ont contribué au succès de nos campagnes estivales et la vingtaine de membres actifs qui entretiennent la flamme.

          Le pique-nique et la soirée qui ont suivi l’apéritif ont été l’occasion de se retrouver pour les « anciens » et de faire connaissance avec eux pour les « nouveaux » : Janie Désirant nous avait concocté quelques unes de ces drôleries et surprises dont elle a le secret – dont un superbe album souvenir ; Patrice Douteau n’était pas en reste d’humour et Elisabeth Bouley apportait 2 albums consacrés aux fouilles de La Boussière. Quant au repas gastronomique proposé le lendemain au château, il a fait l’unanimité des convives et a clos dans la convivialité une fête qui restera dans nos souvenirs. Merci au nom du bureau à la Mairie de Mâlain et à tous les acteurs et participants qui ont fait la réussite de cet anniversaire.

Sans titre png12
Sans titre png13 1

          La saison estivale de restauration du château de Mâlain est décrite plus loin. Ce fut à nouveau un franc succès : les objectifs ont été tenus et l’atmosphère a été toujours aussi conviviale. Cette année encore, les visiteurs qui montent fidèlement au château pour suivre l’avancement des travaux auront des changements à admirer : la gargouille de Gauvain à l’entrée ; les 2 fenêtres de la salle des gardes dont 1 décorée par notre sculpteur d’un pampre de vigne et d’une inscription latine fort drôle ; la roseraie qui prend véritablement forme ; la cuisine couverte et pourvue à nouveau de son 2ième four à pain par les soins de Sylvain Klein. Mais voyez les pages qui sont consacrées plus loin à cette campagne de travaux ; vous y trouverez plus amples renseignements sur les travaux réalisés comme sur ceux envisagés pour le futur.

 

         Nous avons accueilli un peu plus de 5000 visiteurs, dont 24 groupes scolaires ou associatifs, entre Pâques et la Toussaint. C’est encourageant si l’on prend en compte le fait que nous ne sommes ouverts au public que les samedi et dimanche après-midi ! En ouvrant en semaine à la belle saison, nous pourrions espérer au moins 10000 visiteurs, voire beaucoup plus avec une bonne communication. Mais cela nous obligerait à recruter 1 gardien à plein temps et l’argent dépensé dans les charges salariales nous manquerait pour poursuivre la restauration.

 

          Il y a là un dilemme dont le bureau actuel n’arrive pas à sortir. Salariat et bénévolat ne sont pas forcément incompatibles ; mais les expériences que j’ai pu faire ou observer par le passé me rendent très réticent à une telle évolution, qui passe nécessairement par une charge administrative accrue : recherche de financements publics et privés ; siège des Elus et des administrations publiques ; paperasses et Salah Malek à gogo.

         Très peu pour moi. C’est une des raisons de mon renoncement à la présidence. 40 ans était jusqu’à il y a peu, hélas, le temps qui vous donnait le droit de prendre votre retraite. Je m’y tiens dans mon cas, non par lassitude ou par manque d’ambitions pour le GAM – je dis plus loin mes projets et/ou rêves pour le Gam -  mais pour que l’association puisse se renouveler sur le plan des idées comme des personnes.

         Nous avons besoin de recrues plus jeunes tant pour soulager le bureau actuel que pour porter de nouveaux projets. Le conseil d’administration élu lors de la dernière assemblée générale me parait propre à assurer la transition entre ce qui a été sous ma direction un projet purement associatif et la gestion qui s’impose d’un acquis qui ne pourra s’épanouir sans une coordination accrue avec les Elus, les pouvoirs publics et la population locale.

          J’espère pouvoir conduire quelques années encore les campagnes estivales de restauration du château de Mâlain ; mais c’est au musée (encore enrichi tout récemment par les beaux dons de Mesdames Niot et Zanot) et à la rédaction du livre promis que je vais pouvoir mieux me consacrer désormais. Mille merci à tous ceux qui m’ont accompagné ou m’accompagnent encore, pour certains depuis près de 50 ans, dans cette découverte et cette mise en valeur de l’exceptionnel patrimoine de Mâlain ; et longue vie à un GAM en mutation dont j’ose espérer qu’il ne renoncera jamais à sa philosophie : le bénévolat au service d’un bien public.

          Avec tous mes souhaits les plus sincères de santé et de bonheur à tous ceux qui parcourent ces lignes en ce début d’année.

Louis Roussel

Sans titre png14 1
Sans titre png15 1

Le Gam recherche jeunes pousses pour soutenir vieilles branches…     et poursuivre l’œuvre en cours.

Sans titre png16 1
Sans titre png17 1

Venez nombreux prêter main forte ...                                                         et entretenir la flamme : le projet vous comblera.

Fondé en 1973

Le GAM

GROUPE ARCHÉOLOGIQUE DU MESMONTOIS

est une association loi 1901

regroupant des bénévoles autour d’un projet culturel :

l’étude, la conservation, la valorisation et l’ouverture au public

du patrimoine du Mesmontois (appellation ancienne du canton de Sombernon)

qu’il soit archéologique, historique, artistique, géologique, botanique…

          Entres autres réalisations à l’actif du Gam peuvent être citées :

La publication dans « Les Cahiers du Mesmontois » d’une centaines de livres et brochures sur l’histoire et le patrimoine de la région ;

La découverte et la fouille, très partielle toutefois, du site de la ville antique de Mediolanum et du vicus de Sombernon ;

La création du Musée d’histoire, d’archéologie et des arts et traditions populaires de Mâlain ;

La fouille et la restauration du château de Mâlain.

 

Que vous soyez encore en activité ou en retraite, jeune ou adulte, le Gam vous offre la possibilité de contribuer avec vos bras ou/et vos  idées à la réussite de projets utiles à la collectivité et très gratifiants pour tout bénévole, car faisant appel à toutes sortes de compétences et de centres d’intérêt. Rejoignez-nous nombreux.

D’avance merci

 

Groupe Archéologique du Mesmontois

14 rue du Mont Chauvin 21410 Mâlain

Courriel : malaingam@laposte.net

RESTAURATION DU CHÂTEAU DE MLAIN

  • Nom du fichier : Bilan activité 2013
  • Taille : 5.47 Mo

Télécharger

Ajouter un commentaire

 
×